Bioénergie et bioraffinerie

Alors que nous faisons face aux limites de l'extraction et de la transformation du pétrole, les avancées en bioénergies vertes et en bioproduits contribuent au combat contre les changements climatiques.

  • Biocarburants et bioénergie
  • Bioraffinerie
  • Biotechnologie des algues
  • Matériaux et produits chimiques écologiques
Soumettre un résumé

Chaire du volet

Jack Saddler
Doyen émérite, Faculté de la sylviculture
Professeur, Produits forestiers
Université de la Colombie-Britannique

Biographie de Jack Saddler

M. John (Jack) Saddler, Ph. D., est membre de la Société royale du Canada. Il a reçu de nombreux prix, notamment le European Bioenergy Organization 2016 Linneborn Award, l'International Union of Forest Research Organizations Scientific Achievement Award, le Charles D. Scott Award pour ses contributions à la biotechnologie des carburants et des produits chimiques, le British Columbia Life Sciences Leadership Award ainsi que le Canadian Renewable Energy Association's Green Fuels Industry Award.

M. Saddler compte a son actif des publications – dont plus de 400 articles examinés par les pairs et bon nombre de livres et de brevets – qui ont été citées quelque 22 766 fois, comme en témoigne son indice h élevé (80). Il agit à titre d'examinateur et de conseiller, notamment pour le Département américain de l'énergie, le Département américain de l'agriculture, le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie et la Banque mondiale.

M. Saddler a formé et supervisé plus d'une centaine d'étudiants de cycle supérieur, d'étudiants postdoctoraux et d'associés en recherche, dont la plupart occupent maintenant des emplois de cadres au sein du secteur public, de l'industrie et d'universités. Il dirige actuellement une équipe de chercheurs composée de 20 associés en recherche, d'étudiants de cycle supérieur et de postdoctorants.

Certains décideurs politiques canadiens de haut niveau ont bénéficié des conseils de M. Saddler, notamment la Direction scientifique du Service canadien des forêts, le Conseil canadien des ministres des forêts et la Table ronde nationale sur l'environnement et l'économie. Sur le plan international, il a conseillé les organismes suivants : le VTT Technical Research Centre of Finland; Vinnova; le comité consultatif des parties prenantes du programme de bioéconomie verte boréale de l'Institut finlandais Luke; l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture; le Département américain de l'énergie; le Département américain de l'agriculture; l'Agence internationale de l'énergie. Il est membre du comité de sélection du prix Markus Wallenberg, le « prix Nobel » du secteur forestier.

Date de modification :